Au fil du temps ... 

Ici vous pourrez trouver les dernières nouvelles concernant les travaux suite aux dommages

causés par les crues de septembre 2019.

Juillet : Voici l'équipe, en forme et prête pour vous accueillir et embellir  le camping. 

Fin Juin 2021 : Les travaux d'aménagement des emplacements sont terminés. Ils ont été aplanis, agrandis, végétalisés, de petits escaliers ont été construits par endroit, on les espère toujours plus agréable à vivre. 

Mai- Juin 2021 : Grace à un effort commun de la part de la municipalité de Saint-André-de-Majencoules, de Sumène et de la région le pont est terminé. Nous pouvons dorénavant traverser en toute sécurité ! 

Le travail continue avec notamment des réparations sur le chalet Chêne vert et l'embellissement de la partie haute du camping : réparation des barrières, des petits escaliers de pierre, plantation de plantes et arbustes. 

Avril 2021 : Les travaux du pont démarrent.

Début avril, la pile qui avait été endommagée par les crues est renforcée. Dans la foulée la reconstruction du tablier est entreprise.

Fin avril : les premiers engins de chantier peuvent traverser le pont ! Les grands travaux vont pouvoir débuter ! 

                                         

 

Conjointement d’autres travaux sont menés : l’espace restauration se refait une beauté, les espaces verts sont nettoyés, des emplacements sont agrandis ; petit à petit les traces de l’inondation s’effacent.

Le nouveau gros chantier en cours est l’installation par une entreprise extérieure d’un nouveau système pour traiter les eaux usées, celui en place ayant été complètement emporté par la crue. Le choix retenu est celui de la phytoépuration, système écologique, qui s’inscrit complètement dans la dynamique du camping. Ce seront donc trois bassins de 45m², dans lesquels seront plantés des roseaux, qui vont être créés afin de filtrer les eaux vannes. 

 

Les prochaines semaines seront également bien chargées avec l’installation de nouveaux sanitaires et la reconstruction de la tonnelle de la guinguette. 

Janvier 2021 : le gros travail administratif avec les assurances est terminé ; cela sonne le départ pour le début des gros travaux.  Une petite pelle mécanique est achetée pour pouvoir commencer les différents chantiers comme l'agrandissement des emplacements qui se trouvent sur la partie supérieure du camping ou encore pour acheminer des pierres pour reconstruire des murs effondrés. 

Octobre à Décembre 2020 : le choc passé, l'heure est au nettoyage avec un grand N.

Il s'agit dans un premier temps d'évacuer les gravats, les déchets balayés par l'eau, évacuer la boue qui s'est logée dans le restaurant.

 

 

 

 

 

Il faut également finir de démolir ce qui a été endommagé par l'eau, la tonnelle par exemple.

 

 

 

 

 

Mais également couper des arbres irrémédiablement abimés par la crue, débiter des branches, des troncs que la rivière a déposé un peu partout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le travail ne manque pas ! En parallèle un travail long et fastidieux débute : les démarches auprès des assurances et des experts. C'est lourd moralement mais heureusement on peut compter sur de beaux élans de générosité : familles, amis, anonymes mêmes, sont venus nous prêter main-forte pour nettoyer, reconstruire. Une collecte de fonds Leetchi est même organisée par Peggy et Maria, les anciennes propriétaires. Un grand MERCI à elles et à vous, vos dons nous permettront d'acheter des arbres qui reboiserons les berges de l’Hérault.

Septembre 2020 : le 19 septembre la région subit un violent épisode cévenol (fortes crues sur une courte durée), l'Hérault sort de son lit et emporte tout sur son passage. Le camping est très fortement touché, une pile du pont est emportée, la tonnelle est en partie arrachée, la guinguette/cuisine/accueil est inondée, des arbres sont arrachés, les sols sont lavés... C'est la sidération, cela a été extrêmement soudain et violent mais heureusement ici il n'y a pas de victimes. 

Jusqu'à la fin septembre la situation reste très compliquée : pas d'eau courante ou d'électricité, pas de téléphone ni de réseau internet ; Nous sommes coupés du monde, ce qui explique en partie notre silence. 

Voici un article qui parle de ce 19 septembre 2019 avec notamment une vidéo dans laquelle on voit le camping  : ICI